Résidence d’artiste – Cité des chênes – Pays Morcenais(40)

L’artothèque Mutuum a initié plusieurs projets artistiques en lien avec la mémoire des quartiers en Aquitaine. C’est dans le cadre
d’une réflexion sur les droits culturels qu’un partenariat s’est prolongé entre la médiathèque du Pays Morcenais, la mairie de
Morcenx (40) et Mutuum. Une résidence de recherche a ainsi été imaginée de septembre à décembre 2015 pour travailler avec Valérie Champigny sur la mémoire du quartier des employés de la centrale avant la déconstruction prochaine des maisons rondes de la Cité des chênes.
Cette cité a la particularité de regrouper un ensemble de maisons rondes conçues pour des ouvriers qui travaillaient depuis 1960 à la centrale d’Arjuzanx alimentée par une mine de lignite .
Depuis l’arrêt de l’activité de la centrale en 1992, diverses collectes de témoignages ont déjà permis d’amorcer un travail de mémoire avec les habitants. Peu de démarches ont valorisé cette architecture locale symbolisant une utopie moderniste qui peut rappeller les architectes Messidor (Boullée, Lequeux ou Ledoux) ou encore dans les années 50 les « bubbles houses » d’Eliot Noyes. Il s’agit dans cette phase de requalification de la cité de conserver une mémoire visuelle de cette esthétique de l’habitat à travers un point de vue singulier mais aussi d’apporter un regard plus large, voire didactique sur ces curiosités urbanistiques.
Une production à la fois artistique et documentaire intégrera les ruches d’exposition Mutuum, itinérantes dans les médiathèques et les établissements scolaires en Aquitaine. Ce travail sera présenté à la médiathèque en 2016 et un catalogue d’artiste numérique sera publié aux éditions Mutuum et accessible sur les pages « éditions » du site de l’artothèque.

Résidence de recherche 2016-17 et  restitution à la médiathèque avec publication d’un catalogue  » Archipel ».