Investir l’habitat / particuliers et espace public

Valérie Champigny,  compilatrice de choses, nourrie au quotidien par la perception des paysages ordinaires, elle explore sur le papier une association entre technique traditionnelle (l’estampe, le gaufrage ombres et transparences, et la gravure) et expérimentations des effets du climat sur le papier à l’intérieur de ses ruches à rouilles.

Elle emprunte les murs pour y révéler des paysages foulés, traversés de lumière et de mouvement et se distingue par des signes colorés furtifs. Elle investit l’habitat (public ou privé) en mixant les techniques…

Proposant avec une grande liberté d’entremêler des langages picturaux suggérant l’extérieur, le lien au végétal, les saisons au travers de tempêtes graphiques, contrastes et textures, elle travaille en fonction des lieux que vous lui confiez et caractérise les espaces que vous occupez en tenant compte de votre rapport intime au paysage (photos, anecdotes…), en noir et blanc dans une atmosphère à la fois inquiétante et familière…